Paroles Maryline de Soolking

Maryline

Skuuur
Skuuur

Dans le hram, on y est, faut pas le nier, b'niya, moi j’ai fait ça pour les miens
Et comme dirait le S, puto, j'suis dans le Classe S
J'roule à sens inverse de la direction d’la hess
Classique comme des Stan Smith, génération Starsky
Fuck leur star-système, j'préfère rester à la cité
Beaucoup ont connu les parkings, déférés au parquet
Le grand frère s'est mis dans l'din, son petit frère dans la taille-dé
Ouais, tu fais encore la tchoin, cousine, t'as l'âge à Madonna
Ça va trop loin, j'vois la foi nous abandonner
J'vois les jaloux s’désabonner, j’les vois regarder ma monnaie

Sors le biff, sors le biff (sors le biff)
Marilyne, Marilyne, sors le biff, sors le biff, ouais, ouh
Monroe Marilyne, elle est blanche comme Marilyne

Sors le biff, sors le biff, sors le biff, sors le biff
Marilyne, Marilyne, elle est blanche comme Marilyne
Sors le biff, sors le biff
Marilyne, Marilyne, elle est blanche comme Marilyne, Monroe Marilyne


On réussira pas juste en essayant, mon Gucci Drip, j'regarde l’océan
Franc et vif, on prend le biff, la coke est blanche comme Marilyne
Qu'est-ce qu'on ferait pas pour une brique mauve ?
On s'est juré d’être riche, moi et ma firme
J'tire et j'rends l'ennemi infirme, un coup d'feu
Tout l'quartier qui turn up, les yeux noirs quand va sonner minuit
Ma chérie, j't'aime à mort mais j'suis un brave alors faut des loves
Alors j'ai la bonne came pour reprendre leur city
Monroe, 19 le litre, mon fric sent la Soupline
J'fais plus midi-minuit, j'ai vécu l'début sans love
J'ai cent mille couteaux dans l'dos, Monroe Marilyne

Sors le biff, sors le biff (sors le biff)
Marilyne, Marilyne, sors le biff, sors le biff, ouais, ouh
Monroe Marilyne, elle est blanche comme Marilyne

Sors le biff, sors le biff, sors le biff, sors le biff
Marilyne, Marilyne, elle est blanche comme Marilyne
Sors le biff, sors le biff
Marilyne, Marilyne, elle est blanche comme Marilyne, Monroe Marilyne

J'ai cent mille couteaux dans l'dos (j'ai cent mille couteaux dans l'dos)
J'ai cent milles sous le manteau (eh)